Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Convergences Kung-Fu Wushu

Tai ji quan / Tai chi chuan rencontre avec Mas Oyama le poing divin du karaté

24 Décembre 2016 , Rédigé par Association Convergences Publié dans #ConvergenceS infoS

Taiji quan et  Mas Oyama surnommé le Dieu du karaté ou le poing divin.

Mas Oyama (Sosai)
Mas Oyama (Sosai)

Mas Oyama (Sosai)

C'est un fait peu connu que le fondateur légendaire de Kyokushin Karaté, Sosai (Grand Maître)  Mas Oyama a admis  une seule défaite dans toute sa vie comme  Karatéka.

Mas Oyama est celui que le monde des arts martiaux appelait  alors  la "Main de Dieu" ou le "Dieu du Karaté".

Il a facilement coupé les cols de bouteilles, cassé des roches avec sa main et s'est battu à mains nues contre des couteaux et des sabres. Il a tué d'un seul coup poing un taureau et a vaincu plus de 100 maîtres d'art martiaux et combattants professionnels, boxeurs, lutteurs partout au Japon et dans le monde entier.

 

Manga rencontre Taiji et Mas Oyama

Mas Oyama  (Sosai)Mas Oyama  (Sosai)

Mas Oyama (Sosai)

Pourtant, dans sa biographie, cet invincible Karatéka a révélé n'avoir eu qu'une seule défaite. Il fut vaincu par un  vieil homme frêle, un vieil homme qui était un maître de "Taijiquan", l'art du Grand Ultime. Selon sa propre narration, après avoir défait le formidable lutteur de Muaythai «Cobra noir» en Thaïlande, il s'est rendu à Hong Kong pour rencontrer un certain M. Chen, un homme qui serait un grand maître de Taiji.

Il savait dans son cœur que la science martiale chinoise est la source de tout karaté, et il considérait ce voyage comme un retour à la source, son défi à la fontaine.

Sa première impression de M. Chen fut très mauvaise.
M. Chen était un vieil homme frêle et courtois. Après les plaisanteries habituelles, Oyama a demandé à partir, pensant que ce vieil homme n'accepterait jamais son défi.

Mais à son grand étonnement, M. Chen a pris l'initiative et a demandé à Oyama de jouer avec lui. Voyant le doute à ses yeux, M. Chen a dit: "Vous n'êtes pas ici pour savoir ce qu'est le Taiji? Voici votre chance".Alors Oyama accepta, pensant qu'il pourrait bientôt terminer ce vieil homme.

Le long duel qui s'en suivit était comme une bataille classique entre le serpent et la grue.
Finalement, ne voyant aucun signe de fatigue chez le vieil homme et ayant épuisé toutes ses techniques, Oyama a abandonné, admettant qu'il ne pouvait pas battre M. Chen.

M. Chen a ri et a remercié Oyama pour lui avoir donné une si grande séance d'entraînement, l'invitant à rester pendant quelques jours pour en apprendre davantage.

Après cela il est resté avec M. Chen pour une période, en apprenant les principes de Taiji.
Grâce à son génie, il a réussi à les saisir rapidement, et a été en mesure de vaincre l'étudiant le plus âgé de M. Chen à la fin de cette période d'étude.

Extrait du livre: "Karaté Baka Ichidai".

AUTEUR: SCIENCES MARTIALES CHINOISES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article